Évangile selon saint Matthieu ( 10, 37-42)

 
En ce temps-là, Jésus disait à ses Apôtres : « Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui ne prend pas sa croix et ne me suit pas n’est pas digne de moi. Qui a trouvé sa vie la perdra ; qui a perdu sa vie à cause de moi la gardera. Qui vous accueille m’accueille ; et qui m’accueille accueille Celui qui m’a envoyé. Qui accueille un prophète en sa qualité de prophète recevra une récompense de prophète ; qui accueille un homme juste en sa qualité de juste recevra une récompense de juste. Et celui qui donnera à boire, même un simple verre d’eau fraîche, à l’un de ces petits en sa qualité de disciple, amen, je vous le dis : non, il ne perdra pas sa récompense. »

 

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

 

RAISON SUPERIEURE

C’est ce qui s’appelle aller à la racine ! L’Évangile n’est pas une politesse ou un savoir-vivre en société. L’Évangile est une subversion qui vient questionner chacun à la source de ses actions et l’obliger à la cohérence. Pas d’approche cosmétique de la question. La radicalité du propos est le trait incontestable de toute personne qui accueille l’Évangile. Vision excessive? Si l’on passe en revue ce qu’en dit Jésus, sa force d’attraction le fait primer sur le lien du sang, et sur tout projet de vie personnel. L’Évangile est ouverture et accueil. Il investit toute l’existence, évacue toute autre préoccupation et la recentre sur son noyau essentiel: l’hospitalité.
C’est la forme vitale que prend toute vie touchée par l’Évangile. Elle passe du côté du service. Le projet et les besoins d’un autre s’y installent. Dieu en fait sa demeure. Y sont reconnus et hébergés tous ceux qu’il aime. C’est devenir son espace, sa maison ouverte sur le chemin. Dieu ouvre portes et fenêtres de ceux qu’il approche. Ils deviennent alors l’oasis permanent où rien ne manque. Dieu y verse sa vie pour que tous puissent s’y abreuver. Nous savons bien que certaines personnes sont tellement déliées d’elles-mêmes que rien ni personne ne peut venir troubler cette mise à disposition de la vie. D’autres choisissent au contraire d’annexer la vie et de la proportionner à leurs besoins. Dieu veut plus pour nous. Il veut nous confier son secret d’Évangile. Il veut déconfiner nos existences de leur quant-à-soi pour leur offrir le goût des autres.
Pas de plus grande joie que de prendre soin de ces autres vies. Dieu nous souffle là son propre dynamisme. Dieu est don. Et Dieu nous donne. Rien de nouveau mais voilà une invitation pressante qui nous élargit et nous liquéfie pour nous verser au profit de l’amour qui en a un urgent besoin.

 

Marie-Dominique Minassian

Equipe Evangile&Peinture

Télécharger le .pdf:http://www.evangile-et-peinture.org/wp-content/uploads/2020/06/News_13e-Di-manche-TO-A_20200628.pdf

Pour vous ressourcer
Print Friendly, PDF & Email
Télécharger l'image