Évangile selon saint Matthieu (2, 1-12)

Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile à l’orient et nous sommes venus nous prosterner devant lui. » En apprenant cela, le roi Hérode fut bouleversé, et tout Jérusalem avec lui. Il réunit tous les grands prêtres et les scribes du peuple, pour leur demander où devait naître le Christ. Ils lui répondirent : « À Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète : ‘Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n’es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Juda, car de toi sortira un chef, qui sera le berger de mon peuple Israël.’ » Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l’étoile était apparue ; puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant. Et quand vous l’aurez trouvé, venez me l’annoncer pour que j’aille, moi aussi, me prosterner devant lui. »
Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici que l’étoile qu’ils avaient vue à l’orient les précédait, jusqu’à ce qu’elle vienne s’arrêter au-dessus de l’endroit où se trouvait l’enfant. Quand ils virent l’étoile, ils se réjouirent d’une très grande joie. Ils entrèrent dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à ses pieds, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Mais, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

 

 

GUIDANCE INFAILLIBLE

Voilà un texte qui en dit long sur le monde dans lequel Jésus vient de naître. La piété populaire en a retenu la partie la plus touchante. On vient de loin pour saluer le roi qui vient de naître. Sa noblesse apparaît même dans les astres et c’est la création toute entière qui semble s’incliner devant lui. Cette partie du tableau est lumineuse. Comment ne pas s’émouvoir devant cette guidance étoilée et cette révérence des mages apportant leurs cadeaux ? La vérité de leur prosternation, associée au voyage de toute leur vie mise en route par cette naissance, ne fait aucun doute.

Mais cette vérité contraste avec autre chose qui vient de naître dans le cœur du souverain Hérode et de ses partisans. Une grande ténèbre s’est levée et son cœur est emporté par la jalousie. Hérode est en passe de devenir le Caïn de cet enfant et l’histoire semble vouloir se répéter. Ce sera d’ailleurs le combat de toute la vie de Jésus. Cette visitation des mages est prophétique. Et l’ordre en place en ressent déjà les effets.

Nous avons raison de suivre des yeux ces mages qui, après avoir rendu hommage à cet enfant-roi, ne retournent pas vers Hérode. Son visage est déjà défiguré par la jalousie et la peur pour lui-même et son pouvoir menacé. Hérode n’est plus. Son mensonge et sa duplicité n’avaient pas été perçus par les mages qui étaient sans doute prêts à revenir loyalement vers celui qui leur avait indiqué le lieu d’aboutissement de leur quête. C’est d’en haut qu’il a été jugé. C’est d’en haut désormais que tout se juge, à l’aune de cet enfant et de ce qu’il va susciter dans le cœur de chacun. Syméon le dira à Marie: “cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël”… La géographie du pouvoir a basculé. Un axe entre terre et ciel s’est dessiné. Les mages nous montrent ce qu’est une vie à l’aplomb de cette nouveauté.

Entrons donc en ce début de nouvelle année dans la guidance par l’étoile du Christ-Jésus. Elle trace la route sûre et vraie de l’humanité humble et prosternée, et déjoue les pièges des puissants.

 

Marie-Dominique Minassian
Equipe Évangile&Peinture

https://www.evangile-et-peinture.org
https://www.bernalopez.org

Méditation en PDF:https://www.evangile-et-peinture.org/wp-content/uploads/2024/01/News_EPIPHANIE-B_20240107.pdf

Print Friendly, PDF & Email