Évangile selon saint Jean (5, 26-27.16,12-15)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quand viendra le Défenseur, que je vous enverrai d’auprès du Père, lui, l’Esprit de vérité qui procède du Père, il rendra témoignage en ma faveur. Et vous aussi, vous allez rendre témoignage, car vous êtes avec moi depuis le commencement. J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter. Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière. En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même : mais ce qu’il aura entendu, il le dira ; et ce qui va venir, il vous le fera connaître. Lui me glorifiera, car il recevra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. Tout ce que possède le Père est à moi ; voilà pourquoi je vous ai dit : L’Esprit reçoit ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. »

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

 

MARTYRE EXTENSIF

Rendre témoignage… c’est ce que Jésus a vécu tout au long de son ministère. Il a été le Verbe du Père. Il a été ses mots, sa Parole, son amour en actes. Il a été son visage, il a été son corps. Tout son être a été son expression parfaite, sa puissance exclusive. Tout en lui a épousé son projet de vie pour tous jusqu’à se dessaisir de la sienne. Le jour de ministère répondait à la nuit de prière passée avec son Père.

Le martyre du Fils devait entraîner celui des disciples pour que le monde à leur suite s’ouvre à l’amour. Il leur fallait pour cela son souffle. L’Esprit, c’est le nouveau don du Père et du Fils pour eux. Il fallait cette force pour affermir les disciples, les habiliter au témoignage. Quitter sa vie, son confort, des personnes aimées n’est pas rien. Mais le prix de la vérité est plus élevé. Il réclame tout. Il mène aux confins de soi et de ses compromissions.

Le martyre de l’Esprit, c’est de nous plonger dans le lien du Père et du Fils. Rien de plus pur. Rien de plus solide. Nous sommes baptisés dans cet amour-là. Il nous configure peu à peu jusque dans nos contrées fragiles et rebelles à cette donation et circulation totales, intégrales, pour que le monde ait la vie et qu’il l’ait en plénitude. La vérité à laquelle il nous fait accéder n’est pas extérieure à soi. Elle est révélation d’une ressemblance et d’une passion enfouies. Elle est consistance et résistance inouïes dans un océan de faux-semblants et de mensonges.

La terre ferme de l’amour authentique se dévoile avec chacune de nos vies éprises par le Christ. Nous voilà désormais reliés, arrimés à son témoignage remonté à sa source. Nous voici députés à sa joie, enrôlés dans son ministère d’annonce. L’Esprit de vérité nous dénude pour que brille en nous l’amour du Père et du Fils et que le désir de cette étreinte nous emplisse et supplante tout autre.

Alors, oui… Viens Esprit Saint !

 

Marie-Dominique Minassian
Equipe Évangile&Peinture

https://www.evangile-et-peinture.org
https://www.bernalopez.org

Méditation en PDF:https://www.evangile-et-peinture.org/wp-content/uploads/2024/05/News_-PENTECOTE-B_20240519.pdf

Print Friendly, PDF & Email